.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Nouveau design mis en place le 6 Juin 2009 à 00h15 Smile
Nous avons besoin essentiellement de garçons pour le moment, les filles sont bien sur autorisées. Nous vous attendons Smile

Partagez | 
 

 In the Lucy's Life [0/1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy McKenzie
[ Ange & Démon ]
avatar

Messages : 597
Date d'inscription : 14/05/2009
Localisation : New-York

Qui êtes vous ?!
Métier, Etudes: Serveuse dans un café
Don ?: Aucun
Relations:

MessageSujet: In the Lucy's Life [0/1]   Dim 7 Juin - 14:34

Justin Blackevly
{JAKE GYLLENHAAL}





  • Age : 28 ans
  • Métier ou études : Gérant et propriétaire du Café
  • 2 qualités : Compréhensif, à l'écoute
  • 2 défauts : Têtu, jaloux
  • Pouvoir (Facultatif) : Ressent les sentiments des autres


    Résumé de l'histoire
    Justin est né au Canada un 22 janvier dans une ville n’ayant ni son importance mais n’ayant pas non plus un anonymat total. Son père étant archéologue, il voyage beaucoup et n’a donc pas eu la chance de le connaître énormément. Celui-ci est mort lors de son voyage de retour chez lui lors du crash de son avion alors qu’il revenait de Nouvelle-Calédonie. Sa mère a travaillé pendant la majorité de sa vie en tant que professeur à l’université. Une fois à la retraite, qu’elle prit plus tôt que prévue du à la mort de son mari, elle décida de travailler dans une association pour laquelle elle avait été bénévole quelque temps auparavant. Pour Justin, la disparition de son père avait été très dure. Bien qu’il ne l’avait pas connu comme n’importe quel autre fils, il savait de lui tout ce qu’il aurait après de lui s’il avait été présent grâce aux histoires que lui racontait sa mère. Ce n’est qu’à partir de ce moment là, alors qu’il n’avait que treize ans, qu’il commença à ressentir des choses étranges, des sentiments qu’il savait qui n’avaient rien à voir avec les siens. L’enterrement de son père a été d’autant plus dur qu’il comprenait qu’il ressentait à présent les sentiments des personnes aux alentours. Le temps de maîtrise de ce pouvoir lui prit plusieurs années. Ce n’est qu’une fois fait qu’il décida d’entrer pleinement dans la vie active. Il avait en tête de créer quelque chose mais ce n’était pas un artiste, il ne souhaitait pas être un simple salarié dont on ne prendrait même pas la peine de dire bonjour. Alors soit, c’était peut-être une solution à ce genre de problème, mais il décida qu’en fin de compte, il créerait son restaurent-bar. Il souhaitait, en plus de la création de sa propre entreprise, partir, déménager. Non pas seulement de sa ville, mais de son pays natal. Il voulait tout recommencer. Bien que sa mère est été contre au départ, elle décida de le laisser vivre sa vie. La seule condition : qu’il daigne tout de même lui rendre visite de temps à autre.

    Type de relations avec votre personnage :
    Quand Lucy est apparut la première fois, l’image d’un chien trempé recherchant un refuge lui était directement venue en tête. Elle s’était assise au fond de la pièce, aussi loin des autres qu’il lui était possible. Quand il avait finit par demander à la personne qui l’avait servit ce qu’elle avait demandé, il en fut surpris dans les premières secondes. Un simple verre d’eau. La seule chose qu’il pouvait servir de gratuit. Son état l’avait intrigué, elle semblait totalement perdue. Quand il s’était approché d’elle, il put enfin ressentir pleinement ce qu’elle ressentait. Il y avait à ce moment là une telle confusion qu’il n’avait pu s’empêcher de la questionner… Pour voir en même temps que plus il parlait, plus elle avait l’air perdu. Ce n’est que quand elle parla, quand il remarqua son accent, qu’il comprit. Une française à New-York et ne parlant pas anglais plus que ça… Il eut presque pitié, si cela était possible. D’une façon ou d’une autre, il avait très vite comprit également qu’elle disposait d’un assez fort caractère. Alors que la seconde précédent, elle donnait l’impression qu’elle allait s’effondrer, de bout en blanc, il ressentit chez elle une forte volonté, un courage à tout épreuve. Elle essaya, avec ses mots et son faible accent américain, de lui expliquer sa situation. Il n’avait pas tout comprit mais au moins le plus important. Pas d’endroit où dormir, pas d’argent pour manger. Elle l’impressionnait, comme bon nombre de personne qu’elle pouvait rencontrer, et il avait souhaité l’aider. Il lui offrit la chambre au dessus du restaurant-bar le temps qu’elle ait assez d’argent pour se trouver son propre appartement. Il lui fit un autre « cadeau », celui de l’embaucher. Tous les soirs, après son service, ils restaient tous les deux pendant une heure ou deux et l’aider à la maîtrise de la langue anglaise. Elle finit par apprendre très vite et à devenir autonome. Même s’il savait qu’elle ne voulait pas d’amis, qu’elle préférait rester en retrait de toute personne, Lucy représentait à présent beaucoup pour lui. Ce n’était peut-être pas de l’amour comme une mari aimerait sa femme, il ne savait exactement le dire mais le fait étant qu’elle l’avait aidé à découvrir une partie de lui, qu’il avait aimé tout ce qu’il avait fait et qu’il lui en serait toujours reconnaissant. Lucy était beaucoup plus qu’une simple amie ou une personne passant un temps dans sa vie. Il le savait, elle resterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-eternity.skyrock.com
 
In the Lucy's Life [0/1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dangerous Town :: Il était une fois... :: Postes Vacants :: Scénarios-
Sauter vers: